Fromages

www://organic-e-publishing-international.com

Santé, taverne, langues, expressions, extrait 1

Conservé dans des jarres cylindriques dans des tombes égyptiennes datant de plusieurs millénaires avant Jésus-Christ, le fromage a aussi ravi le palais des Sumériens, des Phéniciens, des Carthaginois, des Etrusques, des Germains, des Romains, des Grecs, des Arabes et des Byzantins.

Au Moyen Age, en France, il était vendu par les regrattiers de pain qui vendaient également du poisson de mer, de la viande cuite, du sel, des fruits, des œufs et des épices usuels tels la cannelle, le cumin et le poivre. Les regrattiers d’alun, qui vendaient des aulx, des oignons, des échalotes, du beurre, des œufs et des légumes locaux en proposaient aussi.
Cru, cuit, sec, frais… les modes de préparation et les formes du fromage sont nombreuses et variables selon les régions et les traditions.

Fromage et santé  Tandis que Galien le déconseillait aux vieillards, les médecins du Moyen Age recommandaient de le manger après le melon, pour favoriser la digestion de ce dernier. Si leur repas comportait de la viande et du fromage, les nobles consommaient d’abord de la viande puis le fromage.
Par ailleurs, le fromage vieux était considéré comme difficile à digérer lui-même, mais apte à favoriser la digestion d’autres mets, comme l’illustre ce vieux proverbe anglais du XVIe siècle :
Cheese digests all things but itself.
Toujours pour favoriser une bonne digestion, il était préconisé de l’associer à la poire :
Oncques Dieu ne fit tel mariage comme de poire et de fromage, XIIIe siècle, bien que le must ait été de terminer le repas par le fromage : After cheese come nothing, XVIIe siècle.

De nos jours, n’oubliez pas qu’un succulent fromage bio est produit à partir du lait d’un animal élevé sainement, sans hormones ni antibiotiques ni autres horreurs. Si vous mangez déjà bio, vous connaissez la saveur d’un tel fromage, sinon, ne vous privez pas d’un tel délice, éthique, puisque vous favoriserez aussi le bien-être animal.

Fromage et tavernes  Au Moyen Age, lors de l’apparition des tavernes, les taverniers, qui vendaient initialement du vin, de la cervoise et de l’hydromel, se mirent également à proposer des plats préparés sur place et du pain et du fromage.

Fromage et langues  Dans la plupart des langues indo-européennes, le mot : fromage dérive du latin : caseus. En italien : cacio, anglais : cheese, allemand ; Käse, espagnol : queso, portugais : queijo, tandis que la racine grecque : formos, désignant la faisselle, a donné le formaggio en italien et le fromage en français.

Fromage et expressions  En français, Entre la poire et le fromage, désigne la fin du repas, si vous vous êtes trouvé un bon fromage, c’est que vous avez trouvé un métier peu fatiguant qui vous rapporte suffisamment d’argent, mais si vous faites tout un fromage, c’est que d’un petit tracas, vous faites toute une histoire bien compliquée.

Extrait 1 : Ulysse dans la grotte du Cyclope  « Rapidement, nous arrivons à la caverne ; il n’était pas chez lui ; il était au pacage avec ses gras moutons. Nous entrons dans la grotte et faisons la revue : claies chargées de fromage ; (….)
… il s’assied et se met à traire d’affilée tout son troupeau bêlant de brebis et de chèvres ; puis, lâchant le petit sous le pis de chacune, il fait de son lait blanc cailler une moitié, qu’il égoutte et dépose en ses paniers de jonc, mais il avait gardé le reste en ses terrines pour le boire à son heure ou pendant son souper. »

Homère, L’Odyssée, Chant IX