Graines germées

www://organic-e-publishing-international.com

Choisir ses graines, matériel, quantité, trempage, rinçage, germination, conservation, apports, consommation, recettes 1, 2

Les graines germées biologiques n’ont besoin que d’eau, de chaleur, d’oxygène et de lumière pour germer et nous offrir leurs trésors de bienfaits.

Choisir ses graines De l’amarante, de l’avoine, du blé, de l’épeautre, du millet, de l’orge, du quinoa, du sarrasin, du seigle, des haricots, des lentilles, des pois chiche du soja. Ou des graines de légumes, d’oléagineux, de l’alfafa (la luzerne), du chou, du cresson, du fenugrec, du lin, de la moutarde, du potiron, du radis, du raifort, de la roquette, du tournesol…
Il existe aussi des mélanges à faire germer ou des graines déjà germées en vente dans les magasins d’alimentation bio.

Matériel  Un récipient creux et une petite passoire ou un bocal fermé par une mousseline peuvent suffire. Vous pouvez aussi acheter un germoir spécialement prévu à cet effet dans le commerce.

Quantité  Deux cuillerées à soupe de grains suffisent pour commencer. Lorsque vous y aurez pris goût, vous aurez certainement envie de varier les saveurs et vous aurez alors plusieurs bocaux en cours simultanément.

Trempage  La plupart des graines ont besoin d’un temps de trempage allant de quelques heures à deux jours environ, durant lequel l’enveloppe du grain gonfle. C’est pourquoi ce temps varie, selon l’épaisseur de l’enveloppe et la taille de la graine.
Même si les différentes écoles préconisent des durées de trempage variables, une certaine unité se dégage autour d’un temps court : quelques heures, pour l’alfafa, le cresson, le lin, le sésame et le tournesol et un temps plus long, allant d’une à deux journées pour les céréales et les légumineuses.
Il n’est pas recommandé de faire tremper l’amarante et le quinoa. Selon le Docteur Kousmine, le trempage est déconseillé pour le riz complet, que cela rend acide et le sarrasin, qui se gâte.

Rinçage  Il est nécessaire de changer l’eau quotidiennement d’où l’utilité de la moustiquaire ou de la petite passoire pour la vider sans perdre les graines. Ensuite, rincez les graines à l’eau claire, sous la passoire ou sous la moustiquaire, en vidant bien toute l’eau et en gardant le bocal incliné, par exemple sur l’égouttoir à vaisselle, pour que les graines soient bien réparties.

Germination  Vous voyez apparaître des petites pousses vigoureuses, la germination est en marche. Remuez et mélangez régulièrement vos graines afin qu’elles soient bien aérées et surveillez que toute l’eau soit bien éliminée.
Pour germer, les graines ont besoin d’humidité et de chaleur, entre 20° et 21°, mais 25° pour l’amarante et le quinoa.
Vous pouvez faire démarrer la germination dans l’obscurité d’un placard ou en plein jour, il faut simplement éviter le plein soleil.

Conservation  Vous pouvez conserver les graines germées dans un récipient fermé 48 heures au réfrigérateur, mais il vaut mieux les consommer immédiatement, c’est pourquoi il est préférable de faire démarrer plusieurs récipients de graines à germer, ou les différents étages donc niveaux de germination d’un germoir, afin d’en disposer quotidiennement en quantité nécessaire, un peu comme dans un jardin où, si vous ne semez pas toutes vos fleurs en même temps, vous aurez une floraison plus étalée.

Apports  La valeur nutritive des grains est décuplée lors du processus de germination. Les graines germées contiennent des enzymes qui stimulent la digestion, de l’amidon, en temps normal plutôt indigeste, mais là, transformé en glucose dont l’assimilation ne pose pas de problème. La teneur en vitamines des graines germées dépasse très largement celle du grain d’origine, multipliée par 100 selon les graines et les stades de la germination. Elles apportent aussi une quantité importante de calcium, magnésium, fer, phosphore…, des protéines, des acides aminés essentiels. Les mélanges de graines germées sont l’idéal car les apports des unes complètent ceux des autres.

Consommation  Lorsque les graines ont suffisamment germé, que les pousses ont quelques centimètres de longueur, vous pouvez les consommer. Les graines de céréales, légumineuses et oléagineux se consomment dès le début de la germination. Les autres, lorsque le germe mesure déjà 3 à 5 cm et a développé une pousse et quelques feuilles. Les germes de blé, pois chiche et haricot mungo (soja vert) peuvent être brièvement blanchis ou passés à la vapeur.
Rincez-les soigneusement avant pour éliminer tous les déchets d’enveloppe, radicelles…
Les graines germées, outre leurs effets très bénéfiques sur la santé grâce à leurs multiples apports, ont une saveur particulière selon la variété, qui parfume agréablement les plats.
Vous pouvez en saupoudrer vos salades, vos préparations chaudes, vos tartines, vos sauces. Elles ajoutent croquant, fraîcheur et bienfaits.

Recette 2 – Canapés au fenugrec
Achetez ou préparez du bon pain biologique frais et nourrissant. Coupez des tranches fines auxquelles vous donnerez des formes diverses : rectangulaires, triangulaires, en losange, en rectangle, en rond, une bonne façon de réviser la géométrie avec ses petits marmitons préférés !
Vous pouvez aussi varier les pains : de campagne,à l’épeautre ….
Tartinez vos canapés de beurre doux, de beurre salé, de crème fraîche, de pâte à tartiner à base de sésame, d’amande, de noisette, de confit d’oignon, d’humus,, de confiture d’aubergine, de tous les délices que vous pouvez trouver dans vos placards.
Quelques jours avant, vous aurez mis de copieuses poignées de fenugrec à germer, les pousses sont là, vigoureuses et appétissantes. Elles ornent désormais vos canapés de toutes leurs vitamines et richesses.

Recette 1 – Sauce de salade estivale  Prenez du yaourt nature, en quantité variant selon la taille de votre salade et le nombre de vos convives. Préparez une carotte, une échalote, quelques feuilles d’oseille fraîche, passez-le tout au mixer.
Mélangez la préparation ainsi obtenue avec le yaourt, ajoutez une ou deux cuillerées d’huile de noix ou de tournesol, puis une généreuse poignée de graines germées de fenugrec, mélangez doucement le tout et versez-le dans une jolie saucière que vous porterez à table avec votre saladier de salade composée (céréales, légumineuses, petits légumes de saison coupés très finement ou râpés, graines diverses : sésame, chanvre, lin brun ou doré, tournesol). Cette salade peut agréablement accompagner un cake salé.