Oeufs

www://organic-e-publishing-international.com

Besoins, oeufs, poules, étiquetage, recettes 1, 2

Les besoins des poules   Fouiller le sol, se frotter dans la poussière, caqueter, courir, se construire un nid, pondre ses œufs dedans, les couver, sauter sur un perchoir, élever ses poussins, étirer ses ailes, voir ses congénères, manger du grain, des cailloux, déterrer les asticots, se chauffer au soleil ou profiter de l’ombre, respirer l’air de dehors, vivre tout simplement sa vie de poule.

Telle poule, tel œuf   Les poules pondeuses survivant en batterie sont enfermées dans des cages grillagées dans un espace plus petit qu’une feuille de papier A4. Les cages sont communément empilées sur plusieurs étages. Si vous essayez de compter le nombre de poules, vous serez lassé ou écœuré bien avant d’avoir terminé.
Le sol est en grillage, lorsque leurs griffes s’accrochent dedans, elles ne peuvent plus atteindre leur nourriture et leur eau. La promiscuité est telle qu’elles deviennent agressives, si bien qu’on leur coupe le tiers du bec avec un fer chauffé à blanc.
En cas de maladie, elles sont soignées aux antibiotiques et selon certains, la grippe aviaire serait plutôt apparue dans ce type d’élevage que transmise par les oiseaux migrateurs.
C’est le sort de la majorité des poules pondeuses. Sans doute aimeraient-elles étirer leurs ailes au soleil….

Quelques autres, moins malchanceuses, mais pas vraiment plus heureuses, sont élevées au sol, en petit groupe de 9 à 12 poules au mètre carré, avec un petit perchoir chacune et de la litière au sol.
Celles qui sont élevées en plein air, vivent en fait dans un bâtiment dont elles peuvent sortir dans la journée, dans un espace compris entre 2,5 et 4 m² par poule.

Tel œuf, telle poule   La nourriture des poules pondeuses biologiques est composée à au moins 90 % de blé et maïs biologiques, complétés par du tourteau de luzerne déshydraté, des graines et des farines de colza, lin, lupin et tournesol. L’éleveur doit produire l’aliment qu’il donne à ses poules.
En cas de maladie, les poules ne sont pas soignées avec des hautes doses d’antibiotiques, mais en phytothérapie (avec des plantes) ou en homéopathie.
Un élevage bio comporte au maximum 3 000 poules et la surface est calculée de sorte que chaque poule dispose de 4 m². Lorsqu’elles étirent leurs ailes au soleil, les poules bio n’envient pas leurs cousines de batterie….

Etiquetage obligatoire des œufs
0 = bio
1 = plein air
2 = au sol
3 = en cage
Lorsque vous achetez vos œufs, dans un magasin ou au marché, vous savez ce que vous achetez et cela ne relève que de votre responsabilité, de cautionner ou non, la torture ou le respect des poules pondeuses.

Recette 2 – Œufs à la savoyarde
« Sur le plat : Garnir le fond du plat de minces rondelles de pommes de terre sautées au beurre à cru ; saupoudrer de fromage râpé ; casser les œufs dessus ; les arroser d’une cuillérée de crème fraîche et les cuire comme de coutume. »

Auguste Escoffier, 1846-1935, cuisinier français, Le guide culinaire, 1902

Recette 1 – Omelette à l’oseille au fromage bleu
Préparez 100 grammes par personne d’oseille fraîche que vous faîtes blanchir rapidement dans très peu d’eau puis que vous essorez bien.
Ajoutez du bleu de Gex finement émietté à vos œufs battus, comptez de 20 à 50 grammes par personnes, selon le goût de chacun.
Mettez vos œufs à cuire et lorsqu’ils commencent à prendre, ajoutez l’oseille bien égouttée et mélangez le tout, saupoudrez de cumin, laissez cuire encore un peu et mangez, en percevant au loin le cocorico d’un coq pas matinal, avec du riz basmati.