En route pour le changement : se délivrer des additifs alimentaires

  www:/organic-e-publishing-international.com

En Europe, les additifs alimentaires sont précédés de la lettre E, suivie de trois ou quatre chiffres. Ce nom de code, anodin en apparence, cache des dessous inquiétants pour certains. Emulsifiants, stabilisants, arômes artificiels, colorants, antioxydants, édulcorants, conservateurs, exhausteurs de goût et autres substances diverses et perverses donnent couleurs, odeurs et épaisseurs à l’alimentation industrielle.

Ces petites horreurs, qui font la fortune de leurs fabricants, se cachent dans la liste sans fin des aliments les plus courants, pour humains et pour animaux domestiques. Elles se dissimulent derrière des étiquettes peu lisibles et des noms variés pour une même substance.

Leurs effets nocifs sont minimisés par certains, étayés par des études scientifiques selon d’autres. Les animaux de laboratoire, qui ont fait les frais de ces expérimentations, ont développé diverses pathologies peu agréables : ulcérations, tumeurs, modifications hormonales, troubles mutagènes, cancérigènes… Des additifs alimentaires, pourtant certifiés sans risque, sont finalement, après intenses tractations, retirés de certains produits. Ainsi le glutamate, enfin exclu des petits pot pour bébé. L’aspartame, toujours disponible, est apparemment dangereux pour la santé. la FDA (Food and Drug Administration, USA) lui reconnaît pas moins de 92 effets secondaires. Le risque de ces additifs dépend aussi de la quantité ingérée et de la combinaison qu’ils exercent entre eux.

Comment se délivrer de ces poisons ?  Aller faire ses courses avec une loupe afin de pouvoir clairement lire les étiquettes. Vous récolterez une impressionnante liste de substances et de codes incompréhensibles. Mais le sésame existe. Un petit livre essentiel, qui, même s’il ne vous permet pas de repérer les colorants dont sont enduites les cerises «si rouges et si appétissantes», vous guide pour rechercher l’information nécessaire et faire vos courses en toute connaissance de cause.
Ce petit livre a été écrit par Corinne Gouget. Il s’intitule « Additifs alimentaires. Le guide indispensable pour ne plus vous empoisonner. » ed. Chariot d’Or, 2008. Il coûte 8 euros et son petit format, 15 x 10 cm, permet de le glisser facilement dans sa poche.
Le site de Corinne Gouget Santer en danger
Ces investigations ne vous mettront pas franchement en appétit, ou plutôt aiguiseront votre appétit de savoir. En effet, outre toutes les pistes qu’il vous propose, vous pourrez continuer à fureter, à lire articles web, papier, ouvrages édités, à voir des films militants et à mieux comprendre les dessous de certaines mises sur le marché, les effets réels de ces substances et entrevoir la perversité de l’alimentation industrielle.