Irradiation/ionisation des aliments

www://organic-e-publishing-international.com

But de la manœuvre ?  L’un des arguments invoqués est le prolongement de la durée de stockage des aliments pour, entre autre, assurer de longs transports. Consommer local permet, en accord avec la simplicité volontaire et une moindre pollution, d’éviter les longs transports, ou du moins, de les limiter. Un autre argument est l’élimination des bactéries et des insectes censés infecter les aliments. Pourquoi ne pas revoir les conditions sanitaires de production des aliments ?

Le fonctionnement  Avec les explications et schémas du Professeur Jacques Foos.

Risques pour la santé humaine  Les détracteurs de cette pratique avancent des risques divers et variés, qui vont de la perte des nutriments et des vitamines des aliments irradiés, induisant des carences nutritionnelles, à des risques de cancers et de malformations.
Ils attirent aussi l’attention des consommateurs sur les risques liés au transport des matières radioactives utilisées pour ces opérations.
Pour ses adeptes, tout va bien, rien à signaler.

Transparence de l’information  Je vous propose un simple jeu de questions – réponses. En tant que consommateur, savez-vous :
– si l’aliment que vous achetez a été ou non irradié ?
– est-ce que l’étiquetage mentionne ou non l’irradiation ?
– où sont situées les centrales d’irradiation de votre pays de résidence ?
– quelles substances radioactives sont utilisées pour irradier les aliments ?
– quels sont les itinéraires de transport de ces substances radioactives ?
– avez-vous le libre choix de manger irradié ou de ne pas manger irradié ?
Si vous répondez oui aux six questions posées, vous êtes un mangeur très bien informé ou vous vivez dans un pays où l’information est réellement transparente, dans le cas contraire, tirez-en vous-même la conclusion….

Irradiation et alimentation biologique  L’irradiation (ionisation) est absolument interdite en agriculture biologique, donc, si vous mangez bio, mangez tranquille, vous ne mangez pas irradié.

Acceptation ou refus de l’irradiation  Si vous acceptez l’irradiation des aliments, continuez donc comme si de rien n’était. Si vous la refusez, peut-être étiez-vous à la manifestation quelque part dans le monde.

Vous informer sur l’irradiation  En lisant la documentation de
l’Union européenne
Food Commission
le MDRGF
la CRIRAD
Collectif français contre l’irradiation des aliments

Comme vous le voyez, il y a du monde autour de la table ! Bon appétit