Restauration scolaire biologique

www://organic-e-publishing-international.com

Pour ce dossier, je vous propose un détour par l’est de l’Allemagne, à Dresde, dans une école Waldorf, appelée aussi école Steiner, du nom de l’initiateur de cette pédagogie, Rudolph Steiner.

L’école libre Waldorf de Dresde a été fondée en 1929. Elle a été fermée en 1941 et certains de ses initiateurs ont chèrement payé, de leur vie, leur engagement. Réouverte en 1945, elle a néanmoins de nouveau fermé à la création de la R.D.A. pour rouvrir ses portes depuis 1990.

Le cursus comprend 13 classes. Les élèves, âgés de 6 à 18 ans, y pratiquent l’allemand, l’histoire, les mathématiques, l’informatique, la physique, la chimie, la biologie, la géographie, l’anglais, le russe, l’art, la musique, l’eurythmie, des activités manuelles artistiques, le jardinage, le sport. Des ateliers facultatifs de français sont dispensés l’après-midi et différentes manifestations y sont régulièrement organisées. Des informations sur cette pédagogie et une pièce de théâtre, L’Opéra de quat’sous, d’après l’œuvre de B. Brecht sont au menu de février 2007.

   copyright : Freie Waldorfschule Dresden

Sur le plan alimentaire, l’école n’a pas toujours fourni des repas biologiques. Elle a auparavant été livrée par un fournisseur de restauration collective. Mais lors d’un changement de fournisseur, l’opportunité s’est présentée de manger bio car ce dernier proposait un menu bio. Les repas ont alors été proposés sous les deux formes : 1 menu biologique et 2 menus non biologiques à l’intention des élèves, du personnel enseignant et non enseignant et des invités. Les repas étaient livrés tout prêts et simplement distribués par le personnel.
L’idée du bio s’est imposée grâce à la réflexion d’un groupe de mécontents des repas qui ont réfléchi à un concept de repas qui soit meilleur au goût et à la santé. Chacun a pu exprimer ses souhaits. Ce furent les parents et les enseignants qui ont le plus souhaité des repas biologiques. Mais au final, enseignants, parents et élèves ont décidé de s’engager sur une nouvelle voie : celle de la restauration collective bio.

Cela est rendu possible, entre autre, grâce à une équipe de cuisine très compétente, dépendant d’une entreprise privée, Le Miracle vert qui officie dans la cuisine neuve et moderne de l’école. Elle prépare les 300 déjeuners quotidiens de l’école et livre aussi quelques jardins d’enfants.

Les repas biologiques sont effectivement plus chers que les repas non biologiques. Mais la différence de coût dépend beaucoup de la quantité préparée, donc plus il y a de menus cuisinés et plus ils sont meilleur marché. Comme l’offre est variée, que les denrées sont fraîches, les réactions sont bonnes. Au début d’ailleurs, le Miracle vert a demandé leur avis, aux uns et aux autres, afin d’optimiser son offre.

Nous savons que nous sommes un cas particulier, que toutes les écoles n’ont pas la possibilité de cuisiner du frais – nos produits viennent principalement de producteurs bio locaux. Que la qualité de notre alimentation aussi est particulière et que cela ne se trouve pas dans la plupart des écoles.

A titre d’exemple, voici le menu de la semaine du 22 au 26 janvier 2007 :

Lundi
spaghetti complètes avec brocoli et sauce à la crème
Fruits

Mardi
Fricassée de poisson avec du riz

Mercredi
Petite soupe aux légumes
Gratin sucré aux pommes avec une sauce danoise à la vanille

Jeudi
Pommes de terre, légumes
Beignet salé (à base de pomme de terre) avec fromage blanc aux herbes

Vendredi
Sarrasin, légumes, gratin de pâtes au fromage avec sauce au curry Compote

Salade, pizza et petits pains accompagnent ces plats.

Si vous voulez en savoir plus sur cette école, visiter son site, correspondre avec ses élèves qui ne demandent que cela

Dossier établi en collaboration avec Mme Turandocht Debarge, intervenante extérieure de l’école.