Cuisson

logowww://organic-e-publishing-international.com

Déclaration de philosophie

Vie 1
Cuisson au four solaire
La cuisson au diable
La cuisson au téléphone portable
L’aluminium 
La cuisson à la vapeur
Le teflon

Déclaration de philosophie

Mode de préparation
Les aliments peuvent être cuits à la chaleur humide : à l’étouffée, en papillote, à la vapeur, à l’eau, ou à la chaleur sèche : à la poêle – sèche ou huilée – au four ou au diable.

Temps de cuisson
Les adeptes du cru vous diront que la cuisson dénature les aliments, mais tout le monde ne supporte pas le cru et il n’est pas anormal que votre goût personnel vous porte plutôt vers le cuit.
En règle générale, les temps de cuisson très longs et à très haute température sont à proscrire car les aliments perdent leurs nutriments et leur saveur.

Ustensiles de cuisson
Les ustensiles que vous utilisez et lavez chaque jour doivent être d’un usage commode, solides, de qualité, conçus dans des matériaux non toxiques (attention à l’aluminium accusé de provoquer divers troubles), diffuser uniformément la chaleur et la conserver.
Certaines sociétés vendent des ustensiles spécifiques lors de salons ou en démonstration vente dans des magasins biologiques.

Mode de cuisson
La source de chaleur : gaz, électricité, bois, solaire donne aussi son goût aux aliments… franchement, votre plat a t-il « éthiquement » le même goût s’il est cuisiné à la chaleur solaire ou à l’électricité nucléaire ?
Certains appareils : four à micro – ondes et tables d’induction ne seraient pas sans reproche.
Pour diminuer votre consommation d’énergie et être plus libre de vos mouvements, vous pouvez aussi laisser vos aliments cuire tout seuls et rester chauds en votre absence. Pour cela, utilisez une marmite norvégienne que vous achetez ou fabriquez vous-même.
Il s’agit d’un coffre, en bois par exemple, mais surtout fabriqué et isolé en matériaux non toxiques, attention à la colle, dans le fond duquel vous placez une planche de bois ou un carreau de carrelage ou autre, pour séparer le fond de votre casserole de ce qui l’entoure. Après avoir porté votre préparation à ébullition quelques minutes, selon ce que vous préparez, vous la mettez promptement dans votre marmite norvégienne en « l’emmaillotant » chaudement. De vieux draps en flanelle, des pulls chauds, conviennent parfaitement. Vous refermez le couvercle de votre marmite norvégienne et le tour est joué. Dans quelques heures, légumesmilletsarrasin, pommes de terre… bio seront parfaitement cuits et encore tout chauds, sans avoir consommé la moindre énergie tandis que vous aurez tranquillement vaqué à vos occupations.
N’oubliez pas de la laisser ouverte de temps à autre afin d’éviter tout risque d’humidité.
Bon appétit !

Cette marmite n’a pas de roulettes